Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 juin 2013 3 26 /06 /juin /2013 22:44

426.

 

Telle une plume

Un baiser se pose sur tes lèvres…

Le soleil jaloux de sa légèreté

Envoie ses rayons

Jusqu'à  ton cœur vaillant

Et la chaleur s’empare de toi

Brûle tes sens

Bouleverse ton esprit.

Je  la sens aussi

Atteindre mes entrailles,

Diffuser son ardeur  sur ma peau,

Ma peau qui frémit au souvenir de tes caresses,

Ma peau qui gémit de ne pouvoir te toucher.

 

Tel un banc de nuages enflammés,

Tel un champ de coton rougit par le soleil

Tes mains au loin ressentent la volupté

Que me procure ta tendresse.

Ton souffle, tes mots, tes étreintes me chavirent le corps et l’âme.

Telle une houle, tourmente d’Amour.

 

A la prochaine rencontre…

Je te dirais ces mots que tu ne dis pas et que pourtant j’entends dans ton souffle,

Que je sens dans chacun de tes baisers…

Puis je m’endormirais le cœur léger empli du bonheur de te connaitre.

 

 

Sonia

Repost 0
14 juin 2013 5 14 /06 /juin /2013 17:23

425.  

 

Juste un mot de toi,

Et serpente  lente

La folie  brûlante

S’insinue dans les fibres

Corporelles

De l’âme au cœur

Le brasier court

Telle la tempête

Emporte la raison

Vers d’autres horizons

Lancinants  frissons

Les plumes lacèrent ma peau

Le désir se fait douleur

Tapi au creux des cuisses

Le feu ronge la fente intime

Qui pleure son amant

 

Où es tu ?...

 

 

Sonia

Repost 0
14 juin 2013 5 14 /06 /juin /2013 17:09

 422. 

 

 

Voguent

Particules égarées

Sombres étincelles

 

Billes chagrines

Perles joyeuses

Vers d’autres escarcelles

 

Le poème

Emoi

 

En moi

 

S’affiche

 

Coloré glace

Monochromie lisse

 

Reconnaît la poésie

Pardonne

L’abandon alphabétique

 

Où sont passés mes mots ?...

 

 

 Sonia

Repost 0
13 juin 2013 4 13 /06 /juin /2013 22:07

039.

 

Bercée par le chant des douceurs

Les notes vibrent sur mon cœur,

Mes yeux clos goûtent cet instant

Pourvu qu’il s’arrête le temps !

 

Comme l’étoile au firmament

Dans le regard de mon amant,

Mon âme ensorcelée scintille

Pourvu que stoppent les aiguilles !

 

A l’ombre de cette charmille

Tu m’offres un bouquet de jonquilles

M’enveloppant de ta chaleur

Pourvu que s’arrêtent les heures !

 

Quand tu caresses ma blancheur

Mon corps t’épouse avec ferveur

En oubliant tous les serments,

Pourvu qu’il dure ce moment !

 

 

 Sonia

Repost 0
13 juin 2013 4 13 /06 /juin /2013 22:04

071.

 

Quel est ce froid qui me saisit ?

C’est ton absence mon ami.

Sur ma solitude un message,

Ton petit mot en point d’ancrage.

Emmitouflée dans tes pensées

 

Je sens mon cœur se réchauffer. 

 

Sonia

Repost 0
17 février 2013 7 17 /02 /février /2013 22:23

410.

 

D’un temps

Où l’heure volage

Frôle les ailes

Des souffrances assidues

 

Les rêves se heurtent

Aux murs granités

De solitudes

 

La nuit pressée,

Lentement

Aspire les cris

D’un corps exsangue

 

Faut-il vivre ?

 

Les paradis tenaces

Rôdent encore

Lorsqu’enfin

Le jour.

 

Patience…

Repost 0
23 décembre 2012 7 23 /12 /décembre /2012 23:46

052.

 

Des guirlandes dorées, sur des sapins guindés

Invitent les passant, dans l’univers marchand.

De petites poupées, aux cheveux effilés

Regardent tristement, les jouets en rêvant.

 

Des guenilles fripées, couvrent leurs peaux glacées

Dans leurs yeux bleus si grands, tout espoir est absent.

Sur les trottoirs gelés, posent un regard vidé

De tous petits enfants, perdus sans leurs parents.

 

L’hiver en manteau blanc, est un être méchant

Il tuera leurs amis, peut-être eux-mêmes aussi.

Tourbillon de la vie, la misère est ainsi.

 

Pour eux point de chaleur, juste leurs petits cœurs.

Pour eux jamais de jeux, juste leurs ventres creux,

Vous assis près du feu, n’oubliez pas ces yeux !

 

 

Repost 0
20 novembre 2012 2 20 /11 /novembre /2012 23:14

 

Ton regard c’est la terre

Qui reçoit la semence

D’une passion intense.

 

Dévoré par la mer

De mes yeux amoureux,

Il me semble précieux.

 

Nous donnons le meilleur ;

Pour engrais de l’ivresse,

Quelques pluies de caresses,

Au jardin du bonheur.

 

Sur le lit de nos cœurs

Arrosé de tendresse

Parsemé de caresses

Est né un amour fleur.

 

 Sonia

 

 

 

Repost 0
6 novembre 2012 2 06 /11 /novembre /2012 21:31

Entre canis et lupus
Un murmure
Ebauche une nuit
Au creux des chambres closes

Rayons polaires
Sur les venelles nébuleuses

Le poudroiement d’un phare
Sillonne les orbes blonds
De filaments célestes

A la croisée des ciels de lit
Prémices d’un sommeil agité
L’âme en pèlerinage
Confesse ses peurs

Ouvre la fenêtre
Les chimères prendront leur envol
Sur les voiles libellules
D’un bateau aérien

Rêves, songes …

 

Sonia

Repost 0
3 novembre 2012 6 03 /11 /novembre /2012 22:24

Un pas de plus,

 

Et je m’abîme

Dans les spirales rouges

D’une aube nouvelle

 

Quand s’ouvrent les volets

De l’âme et du cœur

Les colombes s’envolent

Et battent de leurs ailes

Tous les bleus du ciel

 

Les nuages

Ouvrent la voie

A d’autres mots

Saisissent les couleurs

D’une voix cristalline

Que le vent porte

A l’horizon

 

Le soleil fait écho

Incline ses bras nus

Saisit au passage

Les herbes folles

Pour une valse

De lumière

 

Les corolles des fleurs

S’ouvrent de plaisir

Et les champs écarlates

Inondent de sang frais

La terre éveillée.

 

Un pas de plus

Et la vie continue.

 

Sonia

Repost 0

Présentation

  • : Au nom de la plume
  • Au nom de la plume
  • : Mes poèmes
  • Contact

Recherche

Liens