Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 octobre 2010 4 21 /10 /octobre /2010 12:00

Bercés d’illusions
Ils se mêlent,

En une danse douce
Se jouent des vents contraires,

Valsent tendrement
Emportant nos baisers
Au-delà de sommets infinis

Roulent des galets audacieux
Furieux alizés passionnés,
Tempêtes des cœurs,

Puis,
Dans un irrésistible murmure
S’éteignent aux creux de l’oreille...

"Je t'aime".

 

 

Sonia

Partager cet article
Repost0
20 octobre 2010 3 20 /10 /octobre /2010 12:00

Vois !

Les lueurs torves
De sombres regards

Déchirent
Le temps
En miettes effarouchées.

Nos juges
Empoisonneurs
Lacèrent
La peau tendre des jours.


Nos espoirs
Ecarquillent la lumière
Jusqu’à crever les yeux
De l’aube

Giflent l’horizon brûlant
D’abîmes
Intemporels

Hurlent les silences
Flottants

Verrues amères.

 

Sonia

 

Poème écrit en réaction à une marée noire...

Partager cet article
Repost0
19 octobre 2010 2 19 /10 /octobre /2010 12:00

Quand se glissent tes mots au creux de mon corsage
Dans une douce ivresse étoilée de baisers,
Quand la nuit se fait rue pour nos corps embrasés
Je t’offre ma peau nue accueillant paysage.

Vient réclamer ton dû, entame le voyage.
Porté par les soupirs de nos lèvres grisées.
Tu iras dans les prés nouer nos cœurs brisés
En un tendre bouquet aux pétales sauvages.

Non, ne t’arrête pas, je t’en prie mon Amour
Continue le chemin jusqu’à l’autre rivage
Là où le temps s’arrête et où je fais naufrage.

Tu imprimes tes pas, maintenant pour toujours
Sur l'arrondi satin qui ondule ma plage
Sillage de passion, gravé sur notre page.

 

 

Sonia

Partager cet article
Repost0
18 octobre 2010 1 18 /10 /octobre /2010 12:00

Dans les yeux d’une étoile
Je cherche mon amour,
La lyre et son trapèze
Le retienne en otage.


Quand le sable des cieux
Brille de milles feux
Ma tendresse s’écoule
Au bout de mes bras vides,


Je n’entends plus chanter
Les chœurs de la passion
Car ton rire en silence
Se perd dans l’infini.

 

 

Sonia

Partager cet article
Repost0
17 octobre 2010 7 17 /10 /octobre /2010 12:00

Le temps
Suspendu
Aux branches nues

Glisse
Inexorablement,
S'eraffle sur les noeuds
Avides de bourgeons.

La terre
Ecoute
Les silences rageurs
Des racines arides

Pleure
Indéfiniment,
Se crevasse à la flamme
Ardente de nos corps.

Le vent
Gifle
La tige torturée
Tailladée de souffrances

Agite
Perpétuellement,
S’essouffle aux cœurs brûlants
Assoiffés d’abandon.

 

 

Sonia

Partager cet article
Repost0
16 octobre 2010 6 16 /10 /octobre /2010 12:00

Un petit bout d’azur
Pour y cueillir le temps
Le temps de nous aimer
Sous ses douces lueurs

Un petit bout de terre
Pour y cueillir la vie
La vie que tu me tends
Du bout de tes bras tendres

Un petit bout de mer
Pour y cueillir les vagues
Les vagues de chaleur
Qui poussent sous nos coeurs

Un petit bout de vie
Pour cueillir le bonheur
Le bonheur qui attend
Au pied de nos serments.

 

 

Sonia

Partager cet article
Repost0
15 octobre 2010 5 15 /10 /octobre /2010 12:00

Tous ces galets
Enlacés par les vagues,
Morceaux de cœur
Polis par nos amours.

Comme l’un d’eux
Je me laisse bercer
Par le ressac
D’un océan d’amour.

Sous les embruns
De tes tendres pensées
Mon âme éponge
Se gorge de douceur.

L’écume ardente
De tes baisers passion
Laisse une empreinte
Fleur de sel sur ma peau.

J’aimerais tant
Que nos douces étreintes
Ne suivent pas
Le rythme des marées...

 

 

Sonia

Partager cet article
Repost0
14 octobre 2010 4 14 /10 /octobre /2010 12:00

Le chant du jour
S’étire sur les cieux.
Une pluie de velours
Secoue les branches.

L’aube alanguie
Sur la terre frileuse
Délace les couleurs
Nouées de nuit.

Les yeux de la nature
S’ouvrent enfin,
Incandescents
Pétales ébahis.

Les replis de lin blanc
Sur ma peau nue
Rêvent encore
Aux lueurs de l’aurore.

 

 

Sonia

Partager cet article
Repost0
13 octobre 2010 3 13 /10 /octobre /2010 12:00

Aux miroirs d’ambre brun
Des ombres salines
Dérobent la lumière

Pour qui sont ces sermons
Echappés d’autres temps ?

Ses yeux
Encerclés d’opaline
Enferment le regard
Dans le reflets des cierges.

Pour qui sont ces chansons
Echarpées de silences ?

Ses mains
Polies par les caresses
Empoignent le vent froid
Soufflé par cette absence.

Pour qui sont ces regrets
Enrobés d’amertume ?

Son âme
Eperdue de douleur
Enchaîne l’aube grise
A l’orée de son cœur,

Pour celle qui l’attends
Au-delà des serments.

 

 

Sonia

Partager cet article
Repost0
12 octobre 2010 2 12 /10 /octobre /2010 12:00

Emmène-moi
Vers un autre soleil
Celui
Du ciel de tes yeux,

Emmène-moi
Vers un autre horizon
Celui
Des rives de ton corps

Emmène-moi
Vers d’autres étoiles
Celles
Des nuits de ton coeur,

Emmène-moi
Au pays de notre amour.

 

 

Sonia

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Au nom de la plume
  • : Mes poèmes
  • Contact

Recherche

Liens